ETF

Un ETF (ou exchange traded fund), qui se traduit en français par fond négocié en bourse, est un regroupement de valeurs mobilières, échangeable sur les marchés financiers. En d’autres termes, il s’agit d’un groupement de plusieurs valeurs financières, dans l’objectif de créer un « fond » de gestion passive. Mais, comment pouvons-nous les classifier, et y a-t-il des avantages ou des risques à investir dans ces fonds de gestion passive ?

L’ETF et sa composition

Qu’est-ce qu’un ETF ? Nous avons rapidement vu en introduction qu’il s’agissait d’un fond qui regroupe des valeurs mobilières, et qui sont échangeables sur les marchés financiers. En fait, les ETF sont composés d’une multitude de positions, selon la géographie ou la thématique ; et c’est vous qui décidez dans quoi vous préférez investir. En fin de compte, vous n’avez plus à chercher une société en particulier, mais vous n’avez plus qu’à vous concentrer sur un secteur, ou une zone géographique dans lequel vous souhaitez investir.

Pour vous illustrer au mieux ce qu’est un ETF, voyez plutôt : nous connaissons tous l’importance et les enjeux autour des énergies alternatives. En effet, les risques liés au réchauffement climatique poussent les gouvernements à investir dans les énergies renouvelables. Or, comment pouvons nous profiter par exemple de cette vérité ? Tout d’abord, nous pourrions nous concentrer sur les entreprises dans le secteur, lire leurs rapports annuels pour être sûr de sa viabilité dans le temps. Ou nous pouvons aussi chercher s’il n’existe pas un ETF qui a un rapport avec cette thématique. En regardant, vous tombez sur un ETF émis par Lyxor qui se nomme New Energy, et en regardant la composition, l’ETF a une position sur les 40 plus grandes entreprises mondiales qui tirent au moins 40% de leurs revenus dans les énergies alternatives.

Ceci n’est pas un conseil d’investissement, mais bien une manière de voir comment fonctionne un ETF, et sachez qu’il en existe du coup pour des thématiques (comme les smart cities, la biotechnologie, …) ou selon des régions géographiques (Afrique, pays émergeants, …). Certains ETF répliquent même des indices boursiers, permettant notamment à une personne ayant un PEA d’investir dans des indices américains (car l’émetteur de l’ETF est français).

Ses avantages et ses inconvénients

L’avantage premier est la diversification de ses positions financières. En effet, si l’adage souligne « qu’il ne faut pas mettre tous les œufs dans le même panier », en finance c’est d’autant plus vrai. En reprenant notre exemple des énergies alternatives, en achetant un ETF d’une valeur de 42,30€ vous investirez indirectement dans les 40 plus grandes sociétés qui touchent au secteur des nouvelles énergies.

Ensuite, nous pouvons parler de l’avantage premier de la gestion passive, qui vous permet de gagner beaucoup de temps, sans avoir à regarder le cours sans arrêt, car il évolue sur le long terme. Cependant, cet aspect peut également être un défaut, car vous profiterez moins aisément des fluctuations de marché sur certaines entreprises en particulier.

Il existe évidemment un risque de perte de capital, l’ETF restant un investissement financier, il faut en prendre toutes les considérations. Certains risques existent également sur certains ETF qui répliquent un indice par exemple avec un effet de levier, où le risque est de fait beaucoup plus grand.

Enfin, avant d’investir, il faut faire attention aux frais de gestion. Pour acquérir un ETF, il faudra vous acquitter chaque année d’un frais de gestion (variant entre 0,05% et 0,70%) qu’il faudra prendre en compte pour calculer votre performance nette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.